Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
16
5★
10/10


Basé sur 16 avis

  • Sebastien G.
    Publié le 10 juin 2024 à 14h47 (Date de commande : Le 27 mai 2024 à 22h52)
    5

    Top produit, non écœurant

  • stephane l.
    Publié le 17 avril 2024 à 7h25 (Date de commande : Le 3 avril 2024 à 17h05)
    5

    Me convient très bien aussi. Merci

  • Jérémie C.
    Publié le 26 février 2024 à 8h24 (Date de commande : Le 10 février 2024 à 14h04)
    5

    La meilleure boisson énergétique que j’ai pu consommer jusqu’à maintenant !

  • Jérémie C.
    Publié le 26 février 2024 à 8h24 (Date de commande : Le 10 février 2024 à 14h04)
    5

    La meilleure boisson énergétique que j’ai pu consommer jusqu’à maintenant !

  • Jérémy T.
    Publié le 30 janvier 2024 à 23h35 (Date de commande : Le 16 janvier 2024 à 19h04)
    5

    Très bien pour mes sorties longues en trail. Le gout est pas mal.

  • Jérémy T.
    Publié le 30 janvier 2024 à 23h35 (Date de commande : Le 16 janvier 2024 à 19h04)
    5

    Très bien pour mes sorties longues en trail. Le gout est pas mal.

Maltodextrine de manioc Fruits rouges

27,95

R
Solution de glucides, d’électrolytes et de vitamine C naturelle et biologique
R
Maltodextrine de manioc (DE10), apport glucidique progressif
R
Goût fruits-rouges léger et désaltérant
R
Certifié sans substances dopantes, sans additifs et sans gluten
Date de livraison estimée: vendredi 21. juin - lundi 24. juin

Basé sur 16 avis

Voir les avis

Disponible également en version unidose 

100% Vegan

Sans additifs - Sans edulcorants

Se dissout facilement dans une gourde ou poche

Osmolarité contrôlée en laboratoire

DE bas associé à la maltodextrine de manioc biologique

Produits normés anti-dopage

En détails
Ingrédients
Conditions d'utilisation
Avis

En détails

Le meilleur pour un apport énergétique sur un effort long (>60 min)

Les sportifs d’endurance ont besoin d’un apport énergétique adapté pendant l’effort,
lorsque ce dernier dépasse les 60 minutes.
La maltodextrine de manioc bio est une excellente source de glucides (sous forme de glucose, d’oligosaccharides et d’autres oses polymérisés) pour un effort d’endurance. Grâce à son dextrose équivalent bas, la maltodextrine de manioc se distingue des autres maltodextrines (maltodextrine de maïs, ou de fécule de pomme de terre par exemple) par sa capacité à fournir des glucides d’une manière plus continues dans le temps. Sur un effort long, elle peut être utilisée seule ou avec d’autres apports énergétiques, suivant les besoins.

Grâce à son goût léger et non écœurant, la maltodextrine de manioc biologique goût fruits-rouges est facilement et agréablement absorbée au cours d’un effort long.

R

Maintien des performance au cours de l’effort

R

Mélange équilibré glucides, électrolytes, vitamine C (via l’acérola biologique)

R
Absorption glucidique progressive
R
Peut être également utilisée en préparation de l’effort (charge glucidique les jours précédents l’épreuve)

Glucides par portion

Électrolytes par portion

Vitamine C par portion

Maltodextrine de manioc - Goûts Fruits rouges

Préparation en poudre pour boisson d’apport glucidique

INGRÉDIENTS : 

Maltodextrine de manioc*, sucre de canne complet*, arôme naturel de fruits rouges*, poudre d’acérola*, sel de mer non raffiné

*Ingrédients agricoles biologiques – Certifié par FR-BIO-001
Sans gluten – Peut contenir des traces de proteines de lait

Valeurs nutritionnelles moyennes Pour 100 g Par portion de 40 g
Énergie (kj) 1574 kj 630 kj
Énergie (kcal) 376 kcal 150 kcal
Matières grasses 0 g 0 g
Dont acides gras saturés 0 g 0 g
Glucides 91,5 g 36,6 g
Dont sucres 36,6 g 14,6 g
Protéines 0 g 0 g
Sel 1,4 g 0,6 g
Dont sodium 576 mg 230 mg
Vitamine C 170 mg 68 mg

Conditions d’utilisation

Ajouter 1 portion de 40g (2x cuillère-mesure fournie = 1 portion) puis compléter jusqu’à 500 ml de liquide

Mélanger avec une gourde ou un shaker. Secouer de bas en haut 3 à 4 fois

Finir par de légers mouvements circulaires du shaker*

Vous pouvez adapter ces dosages en fonction de vos besoins précis (de 40 g/500 ml jusqu’à 60 g/500 ml, le mélange ne sera PAS hypertonique)

Les avis

Plusieurs versions disponibles

Fruits rouges

Neutre

Fruits rouges - Unidose

Les questions fréquentes

Générales sur ces produits

Quelle différence entre les deux maltodextrines de manioc que vous proposez ?

Ces deux produits sont composés de la même matière première : la maltodextrine de manioc biologique.

Le produit brut, pur et sans goût, ne contient que de la maltodextrine de manioc (dextrose équivalent 10), avec de la poudre d’acérola pour l’apport naturel de vitamine C (non enrichie en vitamine C transformée issue de l’industrie). Cette boisson neutre est adaptée à une consommation en préparation de l’effort, pour une charge glucidique sur les jours précédents une épreuve, ou comme base neutre pour une boisson d’effort maison.

La maltodextrine goût fruits rouges est, quant à elle, une véritable boisson d’effort d’endurance, complète et adaptée à ce type d’effort.
Elle est constituée d’un mélange complexe de plusieurs sources de glucides (maltodextrine de manioc, sucre complet non raffiné et riche en oligoéléments), de vitamine C et d’électrolytes, spécifiquement adapté à des efforts d’endurance de plus de 60/90 min (trail, course à pieds, vélo, triathlon…).

Quelle quantité de glucides doit-on consommer pour une charge glucidique (avant une épreuve) ?

Le complément alimentaire qui se présente comme le plus adapté pour cela est la maltodextrine de manioc, en version neutre.

Pour les efforts longs (>60 min), un régime hyperglucidique suivi pendant plusieurs jours, permet de maintenir la performance.
En général, pour un résultat optimal, on cherche à atteindre 8 à 9 g/kg de glucides (toutes sources confondues), sur 3 j avant l’épreuve (marathon par exemple), afin d’obtenir une saturation glycogénique. La majorité des glucides provient de l’alimentation (privilégier des aliments ayant un index glycémique plutôt bas). Ici, la maltodextrine de manioc, une poudre blanche, sans goût de sucre, vient compléter idéalement cet apport. La texture varie suivant la quantité d’eau que l’on utilise pour faire le mélange.
Pour des épreuves comme des ultras (Ultra trail, Iron man…), on recherche même un apport de 12 à 13 g de glucides sur les 3 jours avant l’épreuve. Il est inutile de dépasser ces dosages.
Pour les différents sports collectifs (foot, rugby, handball, hockey…), l’objectif se situe plutôt autour des 6 à 8 g de glucides par kg, sur les 24 h avant match.

Quelle quantité de glucides doit-on consommer dans le cadre d’une utilisation comme boisson d’effort ?

Le produit le plus adapté pour cela sera la maltodextrine de manioc, en version fruits rouges, avec vitamine C et électrolytes.

Pour les efforts longs (>60 min), il est recommandé un apport minimal de 50 g de glucides / heure d’effort, toutes sources confondues (barres, gels riches en glucose, boisson…). Ces apports peuvent être assez différents entre les athlètes, les niveaux d’entraînement, les profils de course, la tolérance au niveau digestif…

Sachez que les protéines ne sont, d’une manière générale, pas recommandées pendant l’effort. C’est uniquement dans le cas de l’ultra endurance (> 5/6 heures d’effort), qu’un apport de protéines (en solide ou liquide) est recommandé et est véritablement intéressant pour le sportif. Autrement, l’efficacité d’un tel apport intra-effort n’a jamais été prouvé scientifiquement sur des pratiques autres que l’ultra endurance, malgré des croyances encore très tenaces.

Si ces dernières ne sont, en règle générale, pas spécialement adaptées à une situation d’effort en endurance, les protéines à assimilation rapide, de type whey protéine, avec une bonne source de glucides, seront très intéressantes pour les athlètes d’endurance, en récupération et optimisation des effets bénéfiques des entraînements, sans pour autant entraîner de prise de masse particulière.

Quelle source de vitamine C utilisez-vous avec la malto ?

Comme pour le reste des ingrédients utilisés chez Protéalpes, nous portons une attention toute particulière à la qualité de nos ingrédients.
Il existe de nombreux choix de vitamine C en agroalimentaire. Cette molécule peut être 100% synthétique, 100% naturelle ou un mixte des deux.

Pour notre part, nous avons fait le choix d’une poudre d’acérola bio, naturellement riche en vitamine C (sans vitamine C ajoutée).

Composition et qualité

La maltodextrine est-elle bio ?

La plupart des maltodextrines ne sont pas biologiques. Ce qui distingue une maltodextrine bio d’une maltodextrine non bio, ce sont les matières premières utilisées, ainsi que le processus de fabrication. La maltodextrine utilisée par Protéalpes est certifiée biologique.

Quelle est la composition nutritionnelle de la maltodextrine ?

La maltodextrine pure, non formulée, est composée à 95 % de glucides environ, dont 3,5 % de sucres. Elle ne contient pas de graisse ou de protéines (quantités négligeables) et quelques 60 mg de sodium pour 100 g. Elle possède un index glycémique variable lié au DE (Dextrose Équivalent). Plus le DE est haut et plus l’index glycémique le sera.

La malto de manioc, contrairement aux maltodextrines de maïs, possède un IG plus lissé, ce qui lui permet d’être très adaptée à une boisson d’efforts. La maltodextrine fournie en général 380 kcal pour 100 g.

La maltodextrine est-elle pure ?

La maltodextrine est une substance qui, si elle est de qualité, est pure en soi. Elle n’a pas besoin d’additifs ou de supports. En nutrition sportive, elle n’est quasiment jamais utilisée pure, sauf dans certains cas, comme pour la maltodextrine goût neutre de Protéalpes. Cette dernière ne contient, en plus de la maltodextrine de manioc bio, que de l’acérola bio pour l’apport en vitamine C naturelle.

Dans ce cas, elle sera utilisée en phase de charge glucidique, en préparation d’un gros effort d’endurance (marathon, ultra trail…). Sinon, elle est systématiquement formulée avec d’autres ingrédients utiles aux sportifs pour obtenir une boisson d’effort spécifique.

La maltodextrine est-elle un additif alimentaire ?

La maltodextrine est produite grâce à une réaction d’hydrolyse, facilitée par une enzyme. Une enzyme est une protéine issue de cellules, bactéries ou levures, qui permet de briser des liaisons entre molécules. Dans ce contexte, elle décompose les liaisons entre les molécules de glucose pour donner des chaînes plus petites. Toutes les maltodextrines ne sont pas de même qualité, et certaines peuvent être produites via des méthodes moins naturelles. C’est pour cela qu’il est recommandé d’opter pour des maltodextrines certifiées biologiques.

La maltodextrine est une substance couramment consommée, sans forcément le savoir. On la trouve dans des produits tels que les glaces, les céréales, diverses confiseries et produits surgelés. Elle est principalement utilisée comme agent épaississant et de texture dans l’agroalimentaire. Bien qu’on puisse, dans ce cas, la considérer comme un « additif » au sens littéraire du terme, car elle ne sert pas de composant principal ou nutritif dans ces produits, cela n’est pas juste techniquement.
La maltodextrine n’est PAS un additif au sens réglementaire et nutritionnel. Pour preuve, elle n’est d’ailleurs pas listée dans le règlement 1333/2008 de la Commission Européenne, relatif aux additifs alimentaires.

La maltodextrine est-elle un sucre ?

En nutrition, lorsqu’on parle de « sucre », on fait référence au saccharose ou aux molécules ayant une constitution voisine. Il s’agit donc communément du saccharose (glucose + fructose), des hexoses simple (glucose, galactose, fructose) ou encore des diholosides comme le Lactose.

À la manière d’autres glucides, la maltodextrine est une polymérisation de très nombreuses molécules de glucose. Elle n’a pas les mêmes effets nutritionnels ou chimiques que la même quantité de glucose « libre ». Elle n’est donc pas considérée comme un sucre.

La maltodextrine est-elle végétarienne ?

La maltodextrine est obtenue à partir de l’amidon végétal. Une enzyme (protéine clivante) est utilisée pour la produire. La maltodextrine de Protéalpes est certifiée vegan.

Comment est obtenue la maltodextrine ?

Le processus d’obtention de la maltodextrine dépend du type de maltodextrine (bio ou non bio). En général, il s’agit de l’hydrolyse d’un amidon végétal grâce à une enzyme.
Cette enzyme a la capacité de couper une longue chaîne de glucides en plusieurs chaînes plus courtes. Le processus se termine par un séchage par atomisation (spray drying) pour retirer l’eau et obtenir une poudre.

La maltodextrine est-elle facile à digérer ?

La maltodextrine est une forme intermédiaire de glucides, entre de l’amidon (chaîne longue) et du glucose pur. Elle est normalement très bien tolérée par l’organisme, dans les doses préconisées en pratique sportive.
Cela dit, l’absorption glucidique pendant l’effort est un processus qui peut demander de l’entraînement. Autrement dit, il est fortement conseillé d’habituer son organisme à absorber du glucide durant quelques entraînements, avant de l’utiliser sur une course.

La maltodextrine est-elle sans gluten ?

La maltodextrine peut, techniquement, être produite à partir de toutes sortes d’amidon. On peut donc trouver de la maltodextrine de blé, qui contiendrait du gluten. La plupart des maltodextrines sont souvent issues du maïs et sont donc sans gluten.

La maltodextrine de manioc est également sans gluten. Pensez à vérifier l’origine de la maltodextrine dans la liste des ingrédients si vous souffrez d’une allergie au gluten.

La maltodextrine est-elle un amidon ?

Non. Un amidon est une chaîne complexe de polymérisations de glucose. C’est la forme de stockage énergétique principale chez les végétaux supérieurs. Le dextrose équivalent (qui représente la teneur en oses réducteurs) d’un amidon est proche de zéro.
La maltodextrine est dans une forme de polymérisation intermédiaire entre du glucose pur (DE 100) et de l’amidon. Elle possède un DE allant de 3 à 20. Elle est bien produite à partir d’amidon, mais ce n’est pas de l’amidon.

La maltodextrine est-elle un sucre lent ou rapide ?

Ces appellations de sucre lent ou rapide sont aujourd’hui plutôt dépassées, remplacées par les notions d’index glycémique (IG). L’index glycémique représente la capacité d’un aliment glucidique à élever la glycémie après sa prise. Il s’agit techniquement de l’aire sous la courbe de l’évolution de la glycémie en fonction du temps, en comparaison à du glucose pur (IG de 100 %). La maltodextrine est plutôt connue pour avoir un IG élevé (proche de celui du glucose).

Néanmoins, cela dépend du type de maltodextrine utilisée, et de son DE. Plus le DE se rapproche de 20, plus l’IG sera haut et inversement si le DE se rapproche de 5/10.
De plus, certaines sources de maltodextrine possèdent naturellement des IG plus lissés que d’autres. Par exemple, la maltodextrine de manioc, lorsqu’elle présente un DE de 10, permet d’obtenir un IG plus bas et une libération de glucose plus régulée que d’autres types de maltodextrines. Ceci est particulièrement avantageux pour une boisson glucidique destinée aux efforts d’endurance.

La maltodextrine est-elle un édulcorant ?

La maltodextrine n’a quasiment aucun goût sucré. C’est d’ailleurs ce qui fait son intérêt en nutrition sportive, permettant d’apporter beaucoup de glucides, sans goût sucré. Ce n’est pas un additif, et ce n’est pas non plus une molécule sucrante. Ce n’est pas un édulcorant.

La maltodextrine est-elle calorique ?

La maltodextrine donne environ 380 kcal pour 100 g. C’est une valeur calorique comparable à celle d’autres glucides. Seulement, à la différence des autres sources de glucides, grâce à son goût neutre et peu, voir pas sucré, ainsi que son très grand poids moléculaire, on peut l’utiliser aisément en grande quantité, dans un petit volume de liquide. Cela permet d’obtenir une importante décharge énergétique, sans provoquer de désordres gastriques.

En effet, la malto peut fournir de très grandes quantités de glucides, et donc de calories, dans un petit volume de prise, sans avoir pour autant une boisson hypertonique, ce qui est impossible avec des glucides classiques, comme du saccharose ou du glucose.

Utilisation sportive

Quand et pourquoi utiliser la maltodextrine ?

La “malto” est historiquement connue par les sportifs d’endurance comme une solution pour les charges glucidiques (les jours précédents une course longue). En effet, la maltodextrine permet, dans ce cas d’utilisation, d’augmenter les apports glucidiques et de permettre de charger les stocks de glycogène d’une manière plus efficace, en complément de l’alimentation classique (privilégier les aliments à IG bas).

La malto peut également être utilisée comme base glucidique dans une boisson d’effort, grâce à son très haut poids moléculaire et à son faible goût sucré, lui permettant de charger une boisson d’effort glucidique, tout en respectant l’isotonie du mélange. Certaines maltodextrines sont plus intéressantes que d’autres en boissons d’effort.
Par exemple, la maltodextrine de manioc permet une décharge glucidique plus lissée dans le temps, ce qui lui permet d’être très adaptée à une boisson d’effort d’endurance.

La maltodextrine est-elle soluble dans les boissons ?

La maltodextrine est très soluble dans l’eau. Elle nécessite néanmoins que l’on secoue la bouteille ou la gourde pour s’assurer d’une dissolution totale. Dans un sac d’hydratation (camelback), on peut parfois avoir un peu de produit qui ne s’est pas correctement dissout. Généralement, cet état ne dure pas et la malto se dissout plutôt rapidement. 

La maltodextrine est-elle utilisée en musculation ?

La maltodextrine est effectivement utilisée en musculation, en général dans le cadre de prise de masse et souvent avec des protéines comme dans les gainers. Elle permet un apport glucidique et calorique, primordial dans le cadre d’une prise de masse bien cadrée.

La maltodextrine est-elle utilisée avant l’effort ?

En suivant les recommandations nutritionnelles qui font référence en matière de nutrition sportive, la maltodextrine n’est pas intéressante en pré-effort (juste avant l’effort). Sauf dans des cas bien particuliers, il n’y a pas d’intérêt à l’utiliser avant un effort. Son utilisation est surtout pendant (boisson d’efforts) et post-efforts (réplétions glycogénique).

Cela dit, la malto peut être utilisée les deux à trois jours précédents de gros efforts (ultra trail, marathon…), afin d’aider et de soutenir la charge glycogénique pré-effort. Mais elle n’est pas utile à proximité de l’épreuve (juste avant).

La maltodextrine est-elle utilisée pour l’endurance ?

La malto est très utilisée en endurance. Pour augmenter son apport glucidique lors des jours précédents une épreuve de long (marathon, ultra trail, Iron Man…), ou bien comme base d’apport glucidique dans une boisson d’effort.

La maltodextrine est-elle utilisée chez les animaux ?

La maltodextrine est un type de glucide qui peut, a priori, être consommé chez les animaux. Comme un athlète, un chien sportif peut aussi avoir besoin d’une supplémentation en maltodextrine lors d’une course longue. Quoi qu’il en soit, Protéalpes n’est pas un spécialiste de l’alimentation animale, demandez conseil à votre vétérinaire spécialiste.

Utilise-t-on la maltodextrine en sèche ?

A priori non. La sèche correspond à un programme dans lequel l’alimentation et l’entraînement sont adaptés pour perdre du gras sans perdre de muscle. La malto n’aura pas particulièrement d’intérêt dans une sèche, et au contraire, puisqu’elle représente une source externe de glucides, que l’on cherche généralement plutôt à limiter en sèche.

Cependant, on peut utiliser la maltodextrine comme boisson d’effort si l’on pratique de l’endurance longue, et ce y compris si l’on est en sèche. La consommation de maltodextrine dans ce cas bien particulier n’impactera pas négativement la sèche.

La maltodextrine de manioc est-elle destinée à la supplémentation calorique ?

La maltodextrine peut tout à fait être utilisée comme supplémentation calorique. L’intérêt, par rapport à d’autres sources de glucides, est son poids moléculaire élevé (isotonie ou hypotonie respectées), sa très bonne digestibilité et sa facilité d’emploi (goût neutre, non sucré). Suivant les besoins, on peut l’utiliser brute ou dans un produit protéiné comme le gainer de Protéalpes.

Attention toutefois à ne pas abuser de la maltodextrine, qui doit rester une source complémentaire de glucides, en second plan derrière l’alimentation classique. La maltodextrine la plus adaptée à une supplémentation calorique est la maltodextrine de manioc, à DE 10 (Dextrose Equivalent 10), qui permet une décharge glucidique progressive, comparativement à d’autres maltodextrines (maïs notamment).

La maltodextrine est-elle utilisée pour la prise de poids ?

La maltodextrine est une option viable pour un apport calorique supplémentaire et donc pour la prise de poids (prise de masse). Son avantage sur d’autres formes de glucides réside dans son haut poids moléculaire, ce qui assure, suivant les dosages, l’isotonie ou l’hypotonie. Elle est également facile à digérer et pratique à utiliser en raison de sa saveur neutre. Selon les exigences, elle peut être consommée seule ou incorporée dans des produits riches en protéines, comme un gainer.

C’est ce qu’a choisi Protéalpes, avec de la maltodextrine de manioc comme source principale de glucides. Cependant, il est essentiel de ne pas exagérer la consommation de maltodextrine, qui doit rester en complément d’une alimentation classique équilibrée. Pour un apport calorique optimal, la maltodextrine de manioc à DE 10 est recommandée pour une élévation plus graduelle de la glycémie, contrairement à d’autres types de maltodextrines, notamment celle de maïs.

Rappelons que dans le cadre d’une prise de masse, les apports caloriques sont très importants, mais qu’ils sont directement dépendants de la qualité de l’entraînement.

La maltodextrine est-elle utilisée pendant l’entraînement ?

Oui, souvent associée à d’autres ingrédients (d’autres glucides, vitamine C, électrolytes), la maltodextrine (et particulièrement la maltodextrine de manioc) est une très bonne base glucidique. Elle permet de fournir du glucide en exogène, ce qui est intéressant suivant les efforts (entraînement particulièrement longs et intenses par exemple).

La maltodextrine est-elle bonne pour les sportifs ?

La maltodextrine n’est pas considérée comme un additif. La maltodextrine n’est pas plus mauvaise ou dangereuse pour un sportif que tout autre complément nutritionnel reconnu. Il est vrai que parfois certaines maltodextrines peuvent contenir des composés non désirés, et c’est pour cette raison qu’il est conseillé de ne choisir que des maltodextrines certifiées biologiques.

Elle doit être utilisée de manière appropriée, dans un cadre de sport, en complément d’une alimentation équilibrée. Les apports nutritionnels principaux sont ceux de l’alimentation classique, et les compléments ne sont que des supports, une aide à la performance.

La maltodextrine est-elle utilisée en course à pied ?

La maltodextrine est fréquemment employée en course à pied. Elle sert à renforcer la consommation de glucides de l’alimentation durant les jours qui précèdent une compétition de longue durée comme un marathon, un semi ou un trail.

Elle peut également constituer la source principale de glucides dans une boisson énergétique pendant l’effort. Elle doit alors idéalement être complétée par d’autres glucides, des électrolytes et de la vitamine C.

Effets & bienfaits

Quels sont les bienfaits de la maltodextrine ?

La maltodextrine n’est pas un principe actif au sens propre du terme ; elle n’a donc pas d’effet direct et particulier sur la santé. Elle est spécialement intéressante dans le domaine sportif, notamment en endurance et en musculation. Elle sert souvent en préparation glycogénique (avant une course d’endurance), dans des boissons énergétiques riches en glucides pour l’effort long ou pour la prise de masse en musculation.

 *Information Complémentaire*: Il est crucial de noter que la maltodextrine sert de source d’énergie très intéressante, mais elle ne remplace pas une alimentation équilibrée.

La maltodextrine est-elle liée au cancer ?

Aucune étude scientifique n’établit de lien entre la maltodextrine et le cancer. Bien que son nom puisse sembler technique, la maltodextrine n’est autre que de l’amidon dont les chaînes de glucose ont été légèrement raccourcies par une réaction d’hydrolyse pour faciliter l’absorption. La maltodextrine n’est pas considérée comme un additif par la réglementation.

La maltodextrine est-elle liée à la maladie cœliaque ?

La maltodextrine peut provenir de différentes sources, dont le blé. Si c’est le cas, elle pourrait contenir des traces de gluten, ce qui peut être problématique pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou ayant une sensibilité au gluten. Cependant, la maltodextrine de manioc ou de maïs ne contient pas de gluten et n’aura donc aucun impact négatif sur les malades cœliaques.

La maltodextrine peut-elle causer la diarrhée ?

La maltodextrine n’est pas un allergène reconnu et est généralement bien tolérée et digérée par l’organisme. Toutefois, elle peut occasionnellement entraîner des diarrhées si elle est consommée en excès. Sa consommation doit rester secondaire, derrière une alimentation classique équilibrée.

La maltodextrine est-elle utilisée pour la perte de poids ?

Non, la maltodextrine n’est pas spécifiquement utilisée dans les programmes de perte de poids. Elle peut entrer dans la composition de certaines boissons énergétiques, qui peuvent être utilisées durant un tel programme, mais elle n’est généralement pas au cœur de la stratégie de perte de poids, car son utilisation n’a pas d’intérêt particulier sur ce plan précis.

La maltodextrine est-elle liée au diabète ?

La maltodextrine est une forme de glucide qui, une fois absorbée, fournit des glucides sous forme de glucose au corps. Les maltodextrines ont un index glycémique généralement élevé. Cependant, leurs effets sur la glycémie peuvent varier en fonction du “Dextrose Équivalent” (DE), et du type de végétal dont elles sont issues. Par exemple, la maltodextrine de manioc à DE10 a une libération de glucose plus graduelle par rapport à celle de maïs.

En résumé, bien que la maltodextrine ne soit pas directement liée au diabète, elle doit être consommée avec prudence par les personnes diabétiques ou prédiabétiques.

Utilisation & dosage

Quelle est la posologie de la maltodextrine ?

La maltodextrine n’est pas un principe actif, donc le terme “posologie” n’est pas le plus approprié. On parlera plutôt de “conseils d’utilisation” ou de “recommandations nutritionnelles”. Elle se prend généralement diluée dans de l’eau, dans une gourde, un sac d’hydratation (Camel Back) ou un shaker.

Pour les efforts d’endurance de plus de 60 minutes, l’apport recommandé est de 50 g de glucides par heure d’effort, toutes sources confondues. La maltodextrine est généralement utilisée à raison de 40 g dans 500 ml d’eau.

Pour la saturation glycogénique, la même quantité de 40 g pour 500 ml est conseillée. Avant une épreuve d’endurance, un régime riche en glucides permet de maintenir la performance. L’objectif est d’atteindre 8 à 9 g/kg de poids corporel de glucides sur les 3 jours précédant l’épreuve, comme un marathon. La maltodextrine vient compléter idéalement cet apport.

Pour des épreuves plus extrêmes comme des ultras (Ultra trail, Iron Man), l’apport recommandé est de 12 à 13 g de glucides par kg sur les 3 jours précédant l’épreuve.

Dans le contexte des sports collectifs (football, rugby, handball, hockey), l’objectif est d’atteindre 6 à 8 g de glucides par kg dans les 24 heures avant le match.

Points importants :

– Le dosage peut varier en fonction de plusieurs facteurs, y compris l’intensité de l’exercice, la durée, et la tolérance digestive individuelle.

– La maltodextrine est souvent utilisée en complément d’autres sources de glucides pour une libération d’énergie plus équilibrée.

– La texture de la préparation dépend de la quantité d’eau utilisée.

– Il est inutile de dépasser les dosages recommandés.

À quoi sert la maltodextrine en cuisine ?

La maltodextrine est utilisée en cuisine principalement pour son pouvoir texturant important, sans donner de goût sucré au produit. Elle est souvent utilisée pour aider les préparations à gonfler.

La maltodextrine est-elle disponible en pharmacie ?

De nombreux produits contenant de la maltodextrine sont disponibles en pharmacie. Mais il est également possible d’en trouver sous forme pure. Elle est généralement utilisée comme complément glucidique pour la nutrition médicale, notamment pour les personnes âgées et/ou dénutries.

Quel est le dosage de la maltodextrine ?

En général, on conseille d’ajouter 40 g de maltodextrine dans 500 ml d’eau. En fonction des goûts de la personne ou de l’apport recherché, on peut tout à fait ajouter plus ou moins que ces 40 g, sans risquer d’obtenir un mélange hypertonique.

En effet, la maltodextrine ayant un très haut poids moléculaire, cela permet de la doser relativement haute, sans pour autant obtenir une solution hypertonique.

Dans quels aliments trouve-t-on de la maltodextrine ?

Ordinairement, la maltodextrine n’est pas présente dans les aliments crus. Cependant, dès qu’un aliment est cuit, une hydrolyse se produit et les liaisons complexes des glucides de l’amidon sont rompues. En fonction du temps de cuisson et de l’amidon initial, nous consommons de la maltodextrine au quotidien via nos aliments cuits.

 

De même, lorsque nous consommons un aliment, nos enzymes salivaires hydrolysent l’amidon, produisant également de la maltodextrine. Par ailleurs, la maltodextrine peut être trouvée dans des aliments préparés ou des gâteaux, où elle a été ajoutée pour des raisons de texture. Elle est aussi présente dans des préparations pour sportifs, en tant que complément énergétique, dans les boissons pour l’effort, ou associée à des protéines pour la récupération.

La maltodextrine est-elle utilisée en poudre ?

La maltodextrine est une poudre blanche déshydratée au goût neutre. Elle est obtenue par déshydratation du produit après hydrolyse d’un amidon végétal.

La maltodextrine est-elle utilisée en pâtisserie ?

Comme pour la cuisine en général, la maltodextrine présente des propriétés intéressantes. Elle permet principalement d’améliorer la texture des produits, y compris des gâteaux. Elle peut être chauffée sans danger pour le produit ou pour le consommateur.

La maltodextrine est-elle utilisée avec le dextrose ?

La maltodextrine peut tout à fait être utilisée avec le dextrose dans les préparations pour sportifs. Le dextrose est un glucide simple (glucose) et est utilisé par l’organisme pour produire de l’énergie.

Contrairement à la maltodextrine, le dextrose possède un pouvoir sucrant important et augmente fortement la tonicité d’une préparation lorsqu’il y est ajouté. On préfère alors utiliser des formes naturelles de dextrose, comme le sirop de riz déshydraté, par exemple.

La maltodextrine est-elle uniquement disponible en poudre ou aussi en gélules ?

La maltodextrine n’est ni un additif, ni un principe actif. Elle n’a pas d’effet particulier à petite dose, et donc il n’y a pas d’intérêt à proposer de la maltodextrine en gélules. En effet, la maltodextrine est considérée comme un aliment classique et sa consommation se fait principalement sous forme de poudre que l’on dilue dans un liquide.

Sécurité & précautions

Quels sont les effets secondaires de la maltodextrine ?

La maltodextrine n’est pas un principe actif et n’a donc pas d’effets indésirables ou secondaires particuliers. C’est une substance nutritionnelle, au même titre que l’amidon ou les protéines. Selon son type et son dextrose équivalent (DE), la maltodextrine provoque une élévation plus ou moins importante de la glycémie.

Cet effet peut être bénéfique pour les sportifs, mais potentiellement néfaste pour une personne sédentaire ou diabétique. Comme pour tout complément, la consommation de maltodextrine doit s’inscrire dans le cadre d’un régime alimentaire sain et équilibré, et être associée à la pratique d’un sport.

La maltodextrine est-elle sûre pendant la grossesse ?

La maltodextrine, si elle est de bonne qualité, n’est pas intrinsèquement dangereuse pendant la grossesse. Le point de vigilance réside dans l’état de santé de la femme enceinte. Selon l’Assurance-maladie, la fréquence du diabète gestationnel était estimée à 16,4 % en 2021. Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance au glucose, se manifestant par une augmentation de la glycémie. Cela peut entraîner divers troubles chez l’enfant ou la mère. Bien que la maltodextrine ne cause pas de diabète gestationnel, sa consommation devra être évitée en cas de diagnostic et pourrait être reprise après l’accouchement.

En effet, bien que la maltodextrine ne soit pas un sucre au sens strict, elle augmente plus ou moins rapidement la glycémie après consommation. Cet effet est recherché dans le cadre de la nutrition sportive, mais serait à éviter pour une femme souffrant de diabète gestationnel.

De toute façon, nous vous invitons à consulter votre médecin avant consommation de n’importe quel supplément nutritionnel.

La maltodextrine est-elle un allergène ?

Techniquement, toute protéine peut être un allergène. Il existe des allergènes à déclaration obligatoire, qui correspondent aux substances susceptibles d’affecter une portion importante de la population. Parmi ceux-ci, on peut citer le gluten, les fruits à coque, le soja, et les mollusques. La maltodextrine ne fait pas partie de cette liste et n’est donc pas considérée comme un allergène. Elle ne contient pas de protéines, ce qui réduit davantage son risque d’être un allergène.

Cependant, il faut noter que la maltodextrine peut être issue du blé et peut donc contenir des traces de gluten. Si vous avez une intolérance au gluten, nous vous recommandons de privilégier des maltodextrines biologiques à base de maïs ou de manioc, certifiées sans gluten.

La maltodextrine peut-elle être dangereuse pour la santé ?

La maltodextrine, bien qu’utilisée par de nombreux industriels comme agent de texture, n’est pas considérée comme un additif, mais plutôt comme un aliment classique. En effet, elle n’est pas listée dans le règlement 1333/2008 de la Commission européenne relatif aux additifs alimentaires. La maltodextrine est composée de chaînes glucidiques qui ont été raccourcies pour faciliter son assimilation et sa digestion. Lorsque l’on consomme des végétaux ou des féculents cuits, de la maltodextrine est naturellement formée et absorbée. Elle est donc présente dans notre alimentation quotidienne, même avec des ingrédients bruts et non transformés.

La maltodextrine du commerce est obtenue par hydrolyse de l’amidon grâce à une enzyme, dans le but de contrôler la réaction et d’obtenir un produit avec un dextrose équivalent spécifique. Certaines méthodes de production peuvent impliquer des réactions chimiques, et les matières premières pourraient contenir des traces de pesticides ou d’OGM. C’est pourquoi nous vous conseillons de consommer uniquement de la maltodextrine certifiée biologique.

À ce jour, aucune inquiétude n’est émise à propos de la maltodextrine, et il n’y a pas d’étude médicale ou scientifique qui établit ou suppose de lien entre la maltodextrine et des états pathologiques. Néanmoins, étant donné que la maltodextrine entraîne une élévation de la glycémie après la prise, sa consommation doit être réservée aux sportifs et les doses doivent être respectées. Les personnes diabétiques doivent également prendre en compte cet apport glucidique dans leur prise en charge.

La maltodextrine présente-t-elle un danger pour les enfants ou les bébés ?

La maltodextrine est présente dans de nombreuses préparations et ne présente aucun danger pour les enfants ou les bébés dans le cadre d’une utilisation raisonnable. Tout comme un sucre, elle provoque une élévation de la glycémie après sa consommation. Cet effet est adapté dans le cadre de la pratique sportive, notamment pendant l’effort et en phase de récupération, mais doit être limité chez les personnes sédentaires et, de manière générale, chez les enfants.

Globalement, la maltodextrine n’est pas dangereuse pour les bébés ou les enfants. Cependant, elle n’apporte aucun bénéfice direct pour eux et devrait donc être évitée de préférence.

La maltodextrine est-elle utilisée pour la constipation ?

La maltodextrine peut être retrouvée dans des produits pharmaceutiques destinés à traiter la constipation, généralement pour améliorer la texture du produit. Cependant, elle n’a aucun effet direct sur cet état de santé, et n’a aucun effet laxatif. En effet, elle n’est pas un principe actif qui agirait sur la constipation, et elle ne contient pas de fibres. Globalement, la maltodextrine n’a pas d’intérêt spécifique pour le traitement de la constipation.

Découvrez d’autres produits

Trouver un produit
×
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videAjouter des produits
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le code promo