Whey : peut-on en prendre pendant l’allaitement ?

Détrompez-vous ! La prise de compléments alimentaires et notamment de protéines en poudre ne s’impose pas uniquement dans le cadre de la musculation. Une supplémentation peut être utile dans de nombreuses autres situations et notamment pendant l’allaitement, pour les sportives ou femmes carencées.

Les précieuses protéines que la whey apporte peuvent aider une mère allaitante. Pendant l’allaitement, toute carence alimentaire affectera quantitativement et qualitativement le lait maternel. Si la mère est sportive ou carencée en protéine, la whey constitue donc une solution pour répondre au mieux aux besoins du bébé.

Néanmoins, il est primordial de bien choisir sa whey. On se penchera sur la composition du produit pour prévenir tout effet secondaire pouvant atteindre le bébé ou la maman. Dans ces conditions, on ne saurait que vous conseiller une whey sans additifs et sans ingrédients transformés, produite en France. La prise d’un complément alimentaire après une grossesse demande toujours de mûres réflexions. Les nouveaux parents ont tout intérêt à consulter un nutritionniste pour mettre en place un régime alimentaire adapté. Les vitamines, mais également les glucides et les minéraux jouent un rôle important dans l’alimentation d’une mère allaitante et dans la santé du tout-petit.

Whey et grossesse : quels risques ?

Vous avez donc déjà une réponse. La whey n’est pas déconseillée pendant l’allaitement. Pourtant, ce peut être le cas pendant la grossesse. Comment expliquer une telle consigne alors que le produit serait donc bénéfique après la naissance du bébé ?

Les autorités sanitaires estiment, qu’en l’état, certaines protéines en poudre contiennent des ingrédients aux effets inconnus. Les études menées au cours de ces dernières années ne permettent pas de confirmer l’innocuité de certains de leurs composants. Nous revenons sur le sujet dans notre article dédié aux effets secondaires de la prise de whey protéine.

La prise de whey serait finalement inutile au cours d’une grossesse. De plus, les suppléments diététiques prescrits à la suite des examens prénataux préviennent déjà les carences alimentaires.

Dans ces conditions, la protéine en poudre consommée pourrait constituer un excès qui n’est pas spécialement bénéfique ni pour la mère ni pour l’enfant. L’excès de calories ingéré pourrait favoriser la prise de poids non désirée du bébé et de la mère, pouvant compliquer l’accouchement.

Les spécialistes conseillent ainsi aux femmes enceintes de combler leurs besoins en protéines avec des aliments courants. La prise de whey n’est que rarement envisagée. Dans un tel scénario, le corps médical préférera recourir à des suppléments prénataux spécifiques. Tout ceci pour que l’accouchement se déroule sans aucune complication.

Pourquoi prendre de la whey pendant l’allaitement ?

Femme enceinte fitness

La naissance de l’enfant marque la fin de la prise des vitamines et autres suppléments prénataux. Or, les besoins en protéines de la jeune maman augmentent lorsqu’elle commence à allaiter. La société suisse de nutrition estime cette augmentation à un peu plus de 15 g par jour de protéines supplémentaires pendant l’allaitement.

La consommation de whey sera ainsi utile si l’alimentation de la mère ne lui permet pas de combler ses besoins. Il en est de même si elle pratique un sport ou si elle suit une diète amincissante. Rappelons qu’une activité sportive augmente les besoins en protéines et qu’en conséquence les athlètes doivent en avoir un apport suffisant. D’un autre côté, un régime hypocalorique augmente les risques de perte de masse musculaire, puisque le corps aura tendance à brûler les protéines des fibres musculaires en raison du déficit calorique.

Une femme qui allaite peut donc tout à fait recourir à la supplémentation pour satisfaire ses besoins nutritionnels et ainsi produire du lait maternel d’une manière optimale. Néanmoins, la situation varie d’une mère à l’autre. Certaines d’entre elles suivent déjà un régime alimentaire adapté. Il est également important de souligner qu’avec une alimentation équilibrée, pour une personne sédentaire, la consommation de whey n’est pas forcément utile.

Voilà pourquoi nous vous encourageons dans un premier temps à consulter un nutritionniste. Seul ce spécialiste pourra évaluer votre alimentation et adapter un régime. Si nécessaire, il vous suggèrera la prise d’une protéine en poudre ou d’un autre complément alimentaire. Dans la majorité des cas, il sera question de revoir la base de votre alimentation pour absorber suffisamment d’acides aminés tout en limitant le stockage de graisses.

Allaitement et whey : un danger pour le bébé ?

Au-delà des bienfaits de la whey pour la maman, il faudra aussi s’interroger sur les effets secondaires potentiels pouvant toucher bébé. Malheureusement, des doutes persistent sur l’innocuité de certaines protéines en poudre qui circulent sur le marché.

Les protéines en poudre peuvent être contaminées par diverses substances indésirables (produits dopants, métaux lourds…). Ces contaminations sont parfois liées aux ajouts d’additifs. Ces additifs peuvent avoir des effets indésirables plus ou moins importants.

Les additifs n’ont aucune valeur nutritionnelle. Ces composés sont destinés à améliorer différents aspects du produit fini que ce soit son goût, sa texture ou encore sa solubilité. La communauté scientifique appelle à la vigilance des consommateurs concernant certaines de ces substances.

À titre d’exemple, les édulcorants (aspartame, sucralose…) présents dans la composition de certaines whey sans sucres ne seraient pas si inoffensifs. Ces molécules sucrantes, mais acaloriques, perturberaient le métabolisme de différentes façons. À terme, elles favoriseraient le surpoids et certains troubles comme le diabète.

Comme vous vous en doutez, le choix d’une protéine en poudre sera donc d’autant plus déterminant pour une femme qui allaite. On ignore dans quelle mesure précise ces additifs et les ingrédients transformés peuvent affecter la santé du petit. Pour soi et pour l’enfant, mieux vaut donc être prudent et choisir judicieusement sa whey.

Quelle whey choisir quand on allaite ?

Avant toute chose, il faut quantifier les besoins en protéines d’une femme allaitante. Cela permettra d’identifier le type de whey à privilégier. Comme évoqué plus haut, son organisme doit absorber une quinzaine de grammes de protéines supplémentaires si elle ne pratique aucun sport, et donc encore plus si celle-ci est sportive.

Puisqu’il n’est pas question de consommer une énorme quantité de protéines, la whey classique ou isolat sera tout à fait adaptée. En effet, il s’agit simplement de compléter les apports en protéines par un shaker de whey par jour tout au plus. Vous n’avez donc pas à opter pour un produit affichant une énorme concentration en protéines.

Malgré tout, il est crucial de choisir un complément alimentaire parfaitement sûr. Malheureusement, il n’existe aucun véritable indice de sûreté. Les consommateurs doivent se fier à la composition des produits et fuir les ingrédients potentiellement dangereux. La jeune maman doit éviter tout complément alimentaire présentant une longue liste d’ingrédients, ou contenant des additifs.

Ces composés risquent de se retrouver dans le lait maternel. Les doutes qui planent sur les effets des additifs devraient pousser les mamans à être très vigilantes. Pour ne rien laisser au hasard, on optera donc pour une whey sans additifs produite en France à l’exemple de la gamme classique de Protéalpes.

Gamme Classique

Gamme Sans Sucre Ajouté

Une whey sans additifs aura un goût bien plus naturel et léger comparé aux produits sans sucres, mais édulcorés. Elle sera bien plus saine et ne risque pas d’altérer la composition du lait maternel. 

Pour une femme sportive et allaitante, il faudra donc veiller à l’intégrer dans un régime alimentaire équilibré et varié, sans dépasser une portion par jour.

exemple texte alternartif

Un article écrit par

Guillaume Lavastre & Aymeric Mendez

Guillaume et Aymeric sont les fondateurs de Protéalpes. Ils sont également des pharmaciens, passionnés de nutrition et de sport.

Ce sont surtout des immenses fans de la gamme Protéalpes !

Vous aimez nos produits ? Découvrez-les en cliquant-ici.

Le choix de développer des compléments non seulement performants, mais également sains, de qualité, plus respectueux de l’environnement et des hommes

Fabriquée en Rhône-Alpes

Sans additifs -Sans édulcorants

Issue d'un lait de pâturages alpins

Développée par un Pharmacien

Altitude Whey Protéine - Gamme classique

Renforcement et développement des fibres musculaires, mais également récupération, grâce notamment à la réplétion des stocks de glycogène et une hydratation optimale.

ALTITUDE WHEY PROTÉINE - Sans sucres ajoutés

Adapté aux personnes ayant un programme strict en sucre ou aux sportifs souhaitant sucrer eux-mêmes leur produit.

 

Rejoignez-nous sur Instagram

Post instagram protéalpes n°1
Post instagram protéalpes n°2
Post instagram protéalpes n°3
Post instagram protéalpes n°4
post instagram protealpes n°7
Post instagram protéalpes n°6

@protealpes_officiel

Profiter de 15% de réduction sur votre commande

En s'abonnant à notre newsletter

 

Merci

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videAjouter des produits
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le code promo