Whey brute : sa définition et quand faut-il en prendre ?

Whey concentrée, isolat, native ou encore hydrolysée, la protéine en poudre la plus prisée par les sportifs compte de nombreuses déclinaisons. Ceci dit, on entend rarement parler de la whey brute.

De prime abord, cette variante devrait pourtant être la moins dénaturée et donc la plus bénéfique. Pourquoi ne trouve-t-on pas, ou presque pas, de whey brute sur le marché ? La whey classique est-elle finalement un produit transformé ? Comme vous allez le découvrir, cette protéine en poudre est le fruit de la filtration du lait.

Elle correspond à du lactosérum déshydraté. La whey brute se présente sous la forme d’une poudre blanchâtre riche en acides aminés. Néanmoins, elle ne possède pas vraiment les qualités d’un complément alimentaire prêt à l’emploi.

Par exemple, ce produit aura tendance à mousser énormément et sa saveur n’est pas des plus agréables. Les producteurs recourent donc souvent aux additifs pour masquer ces caractéristiques que les consommateurs n’apprécieront pas. Toujours est-il que la whey la moins transformée sera bien plus saine.

De plus en plus d’études scientifiques tendent en effet à prouver que les additifs peuvent entraîner divers troubles sur la santé humaine. Heureusement, quelques marques s’efforcent aujourd’hui de proposer des protéines en poudre sans additifs.

Comment fabrique-t-on de la whey ?

Contrairement à une croyance assez tenace, la whey n’est, normalement, pas un cocktail de produits chimiques, riche en protéines. Ce complément alimentaire issu d’un produit naturel est filtré à partir du lait de vache.

Elle s’obtient en séparant la caséine du petit-lait (lactosérum) tout en se débarrassant des matières grasses et du lactose. Grâce à la microfiltration et à l’ultrafiltration, les producteurs parviennent à isoler le lactosérum et à le purifier. Celui-ci sera ensuite déshydraté pour obtenir de la whey brute.

À ce stade, le procédé n’implique pas l’usage de produits chimiques. La filtration du lait se déroule de manière mécanique. Aucun enrichissement n’a eu lieu malgré une teneur élevée en protéines.

La whey brute est en effet très riche en protéines de lactosérum (en général > 70%) : des protéines complètes, riches en acides aminés essentiels et en BCAA, qui répondent parfaitement aux besoins des sportifs.

Jusqu’ici, le produit se présente sous la forme d’une poudre blanchâtre. Il est à noter que certains fabricants peu scrupuleux utilisent des agents chimiques blanchissants, pour obtenir une meilleure couleur…

Quoi qu’il en soit, il n’est pas prêt à la commercialisation. La whey brute ne se dissout pas correctement dans l’eau. Elle mousse énormément et peut susciter l’inquiétude des consommateurs. De plus, cette protéine en poudre a une saveur très forte, plutôt désagréable.

L’ajout d’additifs s’impose donc pour beaucoup de marques afin de corriger ces imperfections. Habituellement, les fabricants ajoutent des lécithines pour réduire la mousse.

D’autres ingrédients comme des arômes artificiels, du sucralose, ou des épaississants donneront un meilleur goût ou une texture plus épaisse.

On obtiendra donc de la whey concentrate, ou isolate, ou hydrolysée (suivant le degré de filtration), prête à l’emploi pour le sportif. Seulement, ces additifs ne sont pas sans impacts sur la santé du consommateur au long terme…

Peut-on consommer de la whey brute ?

La whey brute possède déjà, en soit, les qualités nutritionnelles liées aux protéines que l’on peut rechercher dans le produit fini. Elle apporte tous les acides aminés dont vous pouvez avoir besoin. Ces protéines seront également très bien tolérées par l’organisme.

Même si, nutritionnellement, la whey brute peut être utilisée dans le cadre de n’importe quel sport, que l’on cherche à prendre du muscle ou à accélérer la récupération musculaire, ce supplément est finalement difficile à utiliser en l’état.

En effet, le shaker de whey idéal ne se résume pas à de la protéine en poudre mise en solution, il faudra souvent ajouter une source de glucides pour avoir un apport complet et des plus efficaces.

Homme qui boit shaker Protealpes

A noter : les protéines, dans un mélange avec des glucides, ont la faculté de réduire l’index glycémique des glucides qui seraient pris d’une façon isolée.

Ainsi, préparer un shaker de whey avec cette protéine en poudre n’est pas une mince affaire. Il faut avoir une certaine connaissance pour faire le parfait mélange liquide/whey/autres sources nutritionnelles, afin d’avoir un mélange idéal en macronutriments.

Puisque la supplémentation doit s’inscrire dans la durée, la whey brute, n’est pas forcément une solution adaptée pour le grand public.

Comment dénicher et consommer une whey quasi-brute ?

Vous pouvez trouver de la whey prétendument brute en faisant quelques recherches. Malheureusement, ces produits présentent le plus souvent des additifs. Par exemple, si elle ne mousse pas ou peu, cette whey contient certainement des lécithines,des composés isolés chimiquement à l’aide de solvants, et qui proviennent pour la plupart de soja OGM.

Au cours de ces dernières années, les chercheurs font appel à la vigilance des sportifs quant à la dangerosité des additifs. Le sucralose1 notamment, très utilisé dans les produits à base de whey, perturbe le microbiote intestinal, le métabolisme insulinique, ainsi que la chimie du cerveau et pousse à manger plus sucré.

Si vous souhaitez consommer une whey brute pour bénéficier de ces qualités nutritionelles et de son aspect « pur », il faudrait finalement trouver un produit prêt à l’emploi qui remplit ces caractéristiques.

Celui-ci renfermerait tous les ingrédients essentiels pour obtenir un mélange facile à l’emploi et nutritionnellement optimal. Il suffirait d’ajouter de l’eau ou un liquide comme du lait ou du lait végétal pour profiter d’une boisson hyperprotéinée saine et adaptée à la pratique du sport.

Quelques marques, dont Protéalpes, s’efforcent aujourd’hui d’adopter cette voie. Avec sa whey protein sans sucres ajoutés, qui est finalement l’intermédiaire entre une whey qui contient des glucides et une whey absolument brute, Protéalpes propose finalement une whey quasi brute et prête à être consommée.

Tous les ingrédients secondaires, comme la poudre de cacao brute ou la poudre de vanille brute, non épuisée, sont des ingrédients bruts, non transformés, qui permettent d’obtenir un goût très léger sur cette gamme.

1Sucralose, A Synthetic Organochlorine Sweetener: Overview of Biological Issues par

Un article écrit par

Aymeric Mendez & Guillaume Lavastre

Guillaume et Aymeric sont les fondateurs de Protéalpes. Ils sont également des pharmaciens, passionnés de nutrition et de sport.

Vous découvrez la marque ? Testez notre whey protéine dès maintenant !

Le choix de développer des compléments non seulement performants, mais également sains, de qualité, plus respectueux de l’environnement et des hommes

Fabriqué en France

Développé par une équipe de Pharmaciens

Sans additifs
Sans édulcorants

Rejoignez-nous sur Instagram

@protealpes_officiel

Trouver un produit
×
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videAjouter des produits
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le code promo