Les différents types de protéines en poudre

La prise de protéines en poudre est aujourd’hui devenue incontournable pour les pratiquants de musculation ou de sports d’endurance. Ces compléments nutritionnels leur permettent de s’entraîner dans les meilleures conditions et d’atteindre leurs objectifs plus rapidement.

Seulement, savez-vous que ces produits ne sont pas tous issus de la même source protéique ?

Bien que la whey protéine et la caséine soient toutes deux issues du lait, le marché est inondé de protéines en poudre issues d’autres matières premières. Nous proposons justement de vous donner un aperçu des différents types de protéines, afin de vous aider à faire le bon choix et à exceller dans votre sport.

Les protéines en poudre issues du lait

Le lait est un aliment complet qui contient des glucides, des lipides et des protéines. Cette matière première est relativement abondante et les protéines peuvent en être isolées assez facilement, par filtration mécanique. Après filtration et déshydratation, le lait permet d’obtenir de la poudre de lactosérum (petit lait) et/ou de la caséine en poudre, deux substances très riches en acides aminés essentiels (EAA), et notamment en BCAA.

La protéine de lactosérum (whey protein)

Le lactosérum s’obtient sur filtration directe du lait entier ou par séparation avec la caséine en amont. Ce liquide, composé à plus de 90% d’eau, doit encore être filtré et déshydraté pour obtenir une protéine en poudre brute, que l’on appellera communément « whey ».

À ce jour, ce produit reste le plus prisé par les sportifs. Il avance une haute concentration en protéines pour un prix attractif. La whey contient très peu de lipides et elle est pratiquement dénuée de lactose. Elle permet donc une supplémentation efficace, sans perturber son apport calorique quotidien.

Suivant les degrés de filtration, on trouvera sur le marché différentes appellations de wheys, comme les isolats, hydrolysats… Globalement, la concentration en protéines pour 100g ne doit pas être un critère de choix. Le plus important est la quantité de protéines par scoop et l’aminogramme associé. Nous avons un guide complet pour choisir le type de protéine le plus approprié et vous pouvez également retrouver plus d’informations sur notre article expliquant ce qu’est la whey protéine ou nos explications pour choisir la meilleure marque de protéine en poudre !

Gamme Classique

La caséine

Comme le lactosérum, la caséine provient du lait. Il s’agit d’une grosse protéine, qui s’obtient également par filtration. La caséine présente un profil d’acides aminés moins intéressant que la whey. C’est une protéine en poudre à assimilation plutôt lente. Elle peut être prise avant le coucher ou en prévision d’une longue période de jeûne. Cette solution est souvent présentée comme permettant de maintenir un apport protéique convenable pour éviter le catabolisme et donc la perte de muscle. Tous les détails se trouvent dans notre article sur les différences entre whey et caséine.

Les autres protéines d’origine animale

Le lait n’est pas l’unique source de protéines exploitée par les industriels. Certaines marques développent des lignes de produits à base d’autres protéines animales. Par exemple, les protéines en poudre issues de la viande de bœuf et celles à base d’insectes.

Les protéines de bœuf

Ces protéines en poudre proviennent de viandes de bœuf. Elles sont plus précisément issues du collagène hydrolysé de bœuf. Le produit final serait facilement assimilable par l’organisme et se digèrerait relativement bien. Cette protéine en poudre peut donc théoriquement constituer une alternative pour les sportifs et les amateurs de musculation sujets à des intolérances laitières. Malgré cela, ce complément ne vaut pas la whey en matière de profil d’acides aminés. Il fournit notamment moins de leucine, un acide aminé qui favorise l’anabolisme et améliore la récupération musculaire.

Protéines issues d’insectes

Les insectes sont des sources de protéines non négligeables. Contre toute attente, les producteurs de protéines en poudre commencent également à utiliser cette matière première.

Pourtant intéressant d’un point de vue environnemental et nutritionnel, ce type de produit rencontre encore peu de succès. Dans les pays occidentaux, il est compliqué de séduire avec des protéines d’insectes et peu de sportifs osent sauter le pas. Dans la majorité des cas, ces protéines issues d’insectes sont mélangées avec des protéines d’autres sources, et surtout utilisées en nutrition animale.

Les protéines d’œuf

Tout comme le lait, l’œuf est un aliment complet que l’on peut utiliser pour produire de la protéine en poudre. Dans ce cas, les marques usent principalement du blanc d’œuf, une substance riche en protéines et avec un faible taux de matières grasses, contrairement au jaune. On dispose alors d’un produit fini sans lactose et

pauvre en glucides. Les protéines d’œuf sont cependant assimilées plus lentement par l’organisme.

Les protéines d’origine végétale

Avec le succès du véganisme, on assiste également au développement des protéines en poudre d’origine végétale. Celles-ci peuvent provenir de courges, de soja, de pois ou encore d’autre graines comme le riz. Dans la majorité des cas, les producteurs mélangent ces différentes sources végétales entre elles, pour optimiser le profil de l’aminogramme. Ce sont des produits destinés à tous ceux qui suivent un régime alimentaire végétalien. Pour bon nombre de sportifs amateurs, les protéines végétales séduisent par l’image « verte » qui leur est associée. Seulement, le profil d’acides aminés laisse encore une fois à désirer, avec moins de BCAA et d’EAA. De plus, les méthodes de production de ces poudres font souvent intervenir des solvants chimiques, qui peuvent se retrouver dans le produit final. Si l’on se dirige vers ces protéines végétales, il est primordial de s’intéresser à la qualité et au sourcing des matières premières, afin d’éviter des contaminations OGM par exemple.

Les protéines multi sources

Comme leur appellation le suggère, il existe également des protéines issues de diverses sources. Ceci dit, la whey entre souvent dans la composition de ces protéines en poudre recomposées. Ce choix, que de nombreuses marques font, illustre bien la valeur nutritionnelle de référence de la whey. Selon les exigences de chacun, on pourra trouver des mélanges de protéines de lactosérum avec des protéines d’œufs, des protéines végétales ou même des farines d’insectes.

Pour aller plus loin :

exemple texte alternartif

Un article écrit par

Guillaume Lavastre & Aymeric Mendez

Guillaume et Aymeric sont les fondateurs de Protéalpes. Ils sont également des pharmaciens, passionnés de nutrition et de sport.

Ce sont surtout des immenses fans de la gamme Protéalpes !

Vous aimez nos produits ? Découvrez-les en cliquant-ici.

Le choix de développer des compléments non seulement performants, mais également sains, de qualité, plus respectueux de l’environnement et des hommes

Fabriquée en Rhône-Alpes

Sans additifs -Sans édulcorants

Issue d'un lait de pâturages alpins

Développée par un Pharmacien

Altitude Whey Protéine - Gamme classique

Renforcement et développement des fibres musculaires, mais également récupération, grâce notamment à la réplétion des stocks de glycogène et une hydratation optimale.

ALTITUDE WHEY PROTÉINE - Sans sucres ajoutés

Adapté aux personnes ayant un programme strict en sucre ou aux sportifs souhaitant sucrer eux-mêmes leur produit.

 

Rejoignez-nous sur Instagram

Post instagram protéalpes n°1
Post instagram protéalpes n°2
Post instagram protéalpes n°3
Post instagram protéalpes n°4
post instagram protealpes n°7
Post instagram protéalpes n°6

@protealpes_officiel

Profiter de 15% de réduction sur votre commande

En s'abonnant à notre newsletter

 

Merci

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videAjouter des produits
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le code promo