Quelle whey protéine prendre en cyclisme et pourquoi ?

velo specialized 1

Les sportifs de haut niveau ont pleinement saisi les enjeux d’une supplémentation. Chez les cyclistes, cette prise de conscience touche également le public amateur. Seulement, avec tous les compléments alimentaires hyperprotéinés disponibles sur le marché, difficile de choisir une protéine en poudre. Pour vous éviter de longues recherches, nous pouvons déjà vous dire que la whey protéine semble être le meilleur candidat. Bien entendu, nous vous apporterons dans cet article quelques arguments pour justifier cette affirmation. Nous en profiterons également pour préciser les besoins des cyclistes en matière de protéines et les bases d’un programme de nutrition efficace pour cette discipline.

Rappel sur l’importance des protéines dans le cadre de la pratique d’un sport

Le corps humain a été conçu pour s’adapter à son environnement et surtout aux activités qu’il réalise régulièrement. Nos muscles ont la faculté de gagner de la force et de l’endurance selon l’intensité, la fréquence et la nature des exercices que l’on pratique. Globalement, les fibres musculaires s’adaptent à l’effort fourni. En post-entraînement, une succession de réactions biochimiques permettent à l’organisme de « reconstruire » ces fibres musculaires tout en les renforçant.

Ce processus est dépendant de nombreux facteurs, dont l’alimentation. Le corps utilise des protéines et plus précisément des acides aminés pour reconstruire les fibres musculaires endommagées et ainsi fortifier nos muscles. Pour gagner en force ou en endurance, il convient donc d’apporter suffisamment de protéines à l’organisme. Selon les études médicales sur ce sujet, un sportif devra absorber entre 1,3 et 2 g/kg/j, suivant son objectif, pour optimiser la reconstruction et/ou la prise de masse musculaire.

Dans la pratique, compléter ses apports en protéines n’est pas une mince affaire. Concrètement, pour atteindre ces taux nécessaires, l’athlète devra absorber une quantité importante d’aliments. Cela pourrait être contre-productif et même entraîner une prise de poids. La supplémentation en poudres de protéines évite cet inconvénient. Dans ce domaine, la whey (protéines de lactosérum) est souvent présentée comme la meilleure alternative pour les coureurs mais également les cyclistes.

Vélo : pourquoi la whey plutôt qu’une autre protéine en poudre ?

velo groupe 1

Bien que les cyclistes aient le choix entre plusieurs protéines en poudre, les spécialistes leur recommanderont le plus souvent de la whey plutôt qu’un autre produit. Cela s’explique avant tout par sa composition. La whey correspond à du lactosérum (issu du lait) rendu à l’état de poudre, déshydraté. Cette poudre est naturellement riche en acides aminés et en BCAA (acides aminés branchés) et pauvre en lactose et en graisses. Extraite mécaniquement, normalement sans solvants, la whey est l’aliment qui possède le meilleur rapport acides aminés essentiels/acides aminés totaux.  

Cette concentration élevée de protéines donne les moyens de compléter efficacement ses apports en macro-nutriments. 

La whey est également hautement biodisponible. Le corps absorbera rapidement les acides aminés et les BCAA qu’elle renferme. Ce qui est l’idéal pour la supplémentation en post-effort. Dans le cas du cycliste, on cherchera justement à optimiser la récupération musculaire après son entraînement. Une protéine en poudre à assimilation rapide sera, ici, cruciale pour réparer au plus vite les lésions laissées par un entraînement intense.

Quelle whey protéine choisir ?

Les cyclistes trouveront sur le marché plusieurs types et appellations de whey protéine : la whey « classique », appelée concentrat, la whey isolate et la whey hydrolysée. Bien que ces appellations ne correspondent à aucune norme réglementaire, ces 3 produits se distinguent principalement par le degré de filtration, et donc par la concentration de protéines.

La whey isolate renferme donc, a priori, plus de protéines que la whey classique. Pour la whey hydrolysée, la filtration du lait a été poussée encore plus loin, pour que le produit contienne jusqu’à plus de 90% de protéines. Comme son appellation le suggère, les acides aminés et les BCAA ont été hydrolysés, c’est-à-dire partiellement digérés pour une assimilation encore plus rapide.

Cela étant dit, ne vous attardez pas sur ces appellations, qui doivent uniquement vous donner des points de repère et non pas un référentiel de qualité global.

Dans tous les cas, nous vous déconseillons de vous tourner vers de l’hydrolysat. En tenant compte du prix auquel cette catégorie de whey est vendue, sa qualité ne justifiera pas l’achat.  De plus, même une whey « classique » contient déjà suffisamment de protéines pour une supplémentation efficace. La whey hydrolysée a subi un traitement de lyse, et c’est donc de fait, un produit transformé, plus susceptible d’être contaminé par des ingrédients indésirables. 

Bien que la whey soit un complément alimentaire d’origine naturelle, les besoins marketing font que de nombreux industriels ajoutent différents éléments au produit initial. Comme il n’est pas forcément envisageable de faire votre whey à la maison, choisissez surtout une marque de whey certifiée sans additifs, sans édulcorants, de qualité et non importée depuis des pays étrangers. En étant vigilant sur ces points, vous vous assurerez de consommer un produit qui vous permettra d’améliorer vos performances, sans altérer votre santé au long terme.

Les cyclistes désireux de participer à des compétitions doivent, de surcroît, être particulièrement pointilleux concernant la composition (non déclarée) de leur whey. Une étude1 datant de 2004 met en garde les sportifs sur l’existence de compléments alimentaires contaminés aux stéroïdes. Ce problème de santé publique touche également les protéines en poudre comme la whey et expose les consommateurs au dopage et à des effets toxiques. Consulter nos articles intitulés la whey est-elle dopante et whey pas chère, est-ce une si bonne idée pour plus d’informations à ce sujet.

Selon les experts, ces contaminations seraient intimement liées aux process de fabrication en grandes centrales. Les cyclistes ont donc tout intérêt à privilégier les marques certifiant des fabrications en interne, sans sous-traitance, et garantissant des produits certifiés anti-dopage comme la whey ProtéAlpes.

Gamme Classique

Gamme Sans Sucre Ajouté

Des précisions sur les besoins nutritionnels des cyclistes

Les pratiquants des sports cyclistes comme le vélo de route n’ont pas uniquement besoin de protéines. Les courses à vélo demandent de l’endurance et également de l’énergie. Les cyclistes doivent donc consommer suffisamment de glucides pour avoir des stocks de glycogène adéquats. Les préparateurs physiques préconisent la consommation de glucides avant, pendant et après l’effort, en adaptant la quantité et le type de glucides. Rappelons que la fatigue se fera sentir dès lors que l’on épuise ses réserves de glycogène.

Les spécialistes de la nutrition sportive recommandent aux pratiquants de sports d’endurance d’ajouter une source de glucides à leur shaker de whey. En faisant le bon mélange (eau – source de glucides – whey), on obtient une boisson isotonique que le corps absorbera facilement. Les macronutriments fournis seront utilisés à bon escient pour refaire le plein de glycogène et pour la reconstruction musculaire.

En principe, un cycliste devra consommer une vingtaine de grammes de whey avec une source de glucides après son entraînement. La supplémentation post-effort vise à optimiser la récupération musculaire. Cette pratique permettra au fil du temps de gagner de l’endurance et de la puissance. Les sprinters à vélo ont un besoin accru en protéines et en glucides. En règle générale, ils doivent prévoir 0,3g/kg de protéines et 0,5g/kg de glucides en post-effort.

À noter : votre alimentation fournit déjà une partie des protéines dont vous avez besoin pour progresser dans le cyclisme. Pour bien doser la whey, ou n’importe quelle protéine en poudre, il convient de se pencher sur sa propre alimentation dans un premier temps. Cette démarche sera d’ailleurs utile pour estimer les calories ingérées et ainsi éviter une prise de poids inattendue. 

La supplémentation protéique est ultra-bénéfique aux sportifs de force et/ou d’endurance. Elle est saine et sans danger pour la santé si elle est réalisée correctement et sans excès, en complément d’une alimentation variée et équilibrée.

Pour aller plus loin :

1Analysis of non-hormonal nutritional supplements for anabolic-androgenic steroids – results of an international study par
exemple texte alternartif

Un article écrit par

Guillaume Lavastre & Aymeric Mendez

Guillaume et Aymeric sont les fondateurs de Protéalpes. Ils sont également des pharmaciens, passionnés de nutrition et de sport.

Ce sont surtout des immenses fans de la gamme Protéalpes !

Vous aimez nos produits ? Découvrez-les en cliquant-ici.

Le choix de développer des compléments non seulement performants, mais également sains, de qualité, plus respectueux de l’environnement et des hommes

Fabriquée en Rhône-Alpes

Sans additifs -Sans édulcorants

Issue d'un lait de pâturages alpins

Développée par un Pharmacien

Altitude Whey Protéine - Gamme classique

Renforcement et développement des fibres musculaires, mais également récupération, grâce notamment à la réplétion des stocks de glycogène et une hydratation optimale.

ALTITUDE WHEY PROTÉINE - Sans sucres ajoutés

Adapté aux personnes ayant un programme strict en sucre ou aux sportifs souhaitant sucrer eux-mêmes leur produit.

 

Rejoignez-nous sur Instagram

Post instagram protéalpes n°1
Post instagram protéalpes n°2
Post instagram protéalpes n°3
Post instagram protéalpes n°4
post instagram protealpes n°7
Post instagram protéalpes n°6

@protealpes_officiel

Profiter de 15% de réduction sur votre commande

En s'abonnant à notre newsletter

 

Merci

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videAjouter des produits
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le code promo